Comment dompter la télévision ?

hhh la télé… A mes yeux l’une des plus belles inventions devenue l’un des plus grands maux de notre société à cause d’une dérive flagrante dans son utilisation au quotidien.

Tiens, une question : à quoi sert la télévision ?

A quoi sert la Télé ?


 En toute bonne foi, voici dans l’ordre les réponses qui me viennent à l’esprit :

  • Passer le temps : « j’ai un quart d’heure avant d’aller au sport »
  • Rien, c’est bien pour ça qu’on la regarde
  • Se distraire : « Tiens, il y a un film bien ce soir »
  • S’instruire : « « Il y a un reportage intéressant ce soir »

Certes, je ne suis pas forcément objectif sur ce sujet, mais honnêtement : est ce loin de la vérité ?

Un chiffre : 3h30. C’est le temps moyen passé par les français tous les jours devant la télévision. 3h30, l’équivalent de deux matches de football, ou de la moitié d’une nuit de sommeil. Par jour…

Conséquences d’une utilisation intensive de la TV


Un bon dessin valant mieux qu’un long discours, voici une expérience réalisée en Allemagne.

  • Le principe : L’expérience est réalisée sur un échantillon d’enfants de 5/6 ans. A chacun de ces enfants, on demande de dessiner un personnage. La moitié de ces enfants regarde la télévision plus de 3h par jour. L’autre moitié regarde la télévision moins de 1h par jour.  Lire l’article sur le courrier international.
  • Le résultat :Voici les dessins réalisés par les enfants qui regardent peu la télévision:


    Voici les dessins réalisés par les enfants qui regardent la télévision plus de 3h par jour:Edifiant non?

Mon propos n’est pas de dire qu’il est nécessaire de vivre sans télévision : cela peut être un loisir comme un autre; en revanche il est important de savoir lorsqu’on l’utilise quel peut être son impact.

Ce qui se passe dans notre cerveau


Notre cerveau est composé de deux hémisphères : le droit et le gauche. En résumé, l’hémisphère gauche est celui  de la logique, du raisonnement, et de la critique tandis que l’hémisphère droit est celui de l’imaginaire, et de l’émotion.

Lorsqu’on regarde la télévision, le cerveau tend naturellement à désactiver l’hémisphère gauche, et à basculer son activité sur l’hémisphère droit. Conséquence : on perd en analyse critique. Rappelez-vous ce responsable de chaîne de télévision qui disait :

la télévision sert à créer du temps de cerveau disponible

Il avait raison le bougre : mal utilisée, la télévision est une activité passive.

Cerise sur le gâteau, lorsqu’il est activé, l’hémisphère droit sécrète des endorphines, qui sont en quelques sortes les molécules du bien être. Le cerveau en sécrète aussi lors d’un orgasme par exemple. Cela rend dépendant. Et en effet : qu’est ce qu’on est bien à regarder la télévision, on tend même parfois à s’endormir.

En termes de contenu, la télévision peut avoir un effet conditionnant. Imaginez que vous soyez enfermé dans une pièce 3h par jour, avec une voix qui vous répète inlassablement : « la cigarette, c’est bon ». Après quelques jours/mois/années, vous risquez d’être convaincu de la véracité de cette affirmation. A trop regarder les mêmes choses, on se formate sans s’en rendre compte à un point de vue tout prêt. Un exemple ? La viande Halal, « les produits laitiers sont bons pour la santé »…

Variantes possibles


Personnellement, j’ai une télévision à la maison (ou pour être plus précis : un écran) ; ma copine a réussi à me convaincre. Bon, en fait j’aime beaucoup regarder des films (1 ou 2 par semaine), donc elle n’a pas eu trop de difficultés…  En revanche, la condition que j’ai émise à cette présence était que la télévision ne doit pas être branchée par défaut à la prise TV. Lorsqu’on allume la télévision, c’est donc soit pour regarder un film, soit pour brancher la prise TV et regarder un programme que l’on a choisi. Cela n’a rien à voir avec du zapping bête et méchant.

Plus important que le fait d’avoir une télé ou non, c’est le comportement que l’on acquiert devant la télévision qui est important. Si la télévision est une activité passive, il faut tâcher de le rendre actif. A mes yeux, il n’y a rien de pire que de l’utiliser comme bruit de fond dans une maison : elle capte l’attention et, grâce aux processus sur le cerveau expliqués ci-dessus, nous désactive naturellement. Et puis, honnêtement, 3h30 par jour : n’avons-nous pas mieux à faire de notre temps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *